Blavait vous raconte Halloween

Halloween est là ! Toiles d’araignées et citrouilles ont envahis les devantures des magasins et les paliers des maisons. Souhaitant également être de la fête, Blavait vous propose de retracer ensemble l’histoire d’Halloween et de la traditionnelle collecte de bonbons de porte en porte.

fabricant de porte

Tout commence deux millénaires auparavant. En -300 avant J.-C., la région que l’on appelle aujourd’hui le Royaume-Uni est culturellement dominée par les traditions celtes. L’emprise morale des druides y est forte et le calendrier est rythmé par les célébrations religieuses qu’ils observent. Ainsi, chaque 31 octobre, “Samhain” (ou Samain) était à l’honneur. Divinité associé à la Mort, il revenait sur terre à cette date précise.

A cette occasion, la classe sacerdotale organisait le festival de la Mort. Ils se déplaçaient alors de maison en maison, éclairés par des chandelles placées dans des navets et censés recueillir l’esprit qui donnerait crédit à leurs malédictions. Frappant à chaque porte, ils réclamaient des offrandes afin d’apaiser le “Seigneur de la Mort”.  Si jamais l’habitant refusait, ses visiteurs se courrouçaient et proféraient des malédictions mortelles à son encontre. Ce sont les prémisses du fameux “Trick or treat” (“Des bonbons ou un sort”).

Quelques siècles plus tard, en 308, l’empereur Constantin conclut un compromis avec les populations païennes sous le joug de l’empire romain, où le christianisme s’impose comme religion d’Etat. Il accorde alors aux Celtes le droit de célébrer Sahmain, tandis qu’en parallèle, sera fêtée la Toussaint . Le terme de “Halloween” prend donc racine dans celui de “All Hallow’s Eve”, traduit en français par “veille de la Toussaint”.

Au XVIIe siècle, les pèlerins européens débarquent en Amérique afin de s’y établir. Ils n’observent plus les cultes celtes mais sont encore baignés dans la tradition ancestrale du Samhin qui a perdu sa portée religieuse au fil du temps. Le 31 octobre n’est donc plus l’occasion d’honorer une divinité mais un jour où il est permis de commettre de petits délits tels que lancer des œufs sur les façades ou renverser les cabinets extérieurs. Puis les navets furent remplacés par des citrouilles, alors plus abondantes et finirent par servir de décoration aux habitations. Les maisons ainsi décorées annoncent clairement aux badauds qu’elles sont enclines à faire une offrande à chacun qui toquera à sa porte, de nos jours des friandises.

 

Joyeux Halloween à tous !

 

Retour aux actualités